Prototype Perendev

نوشته شده در موضوع تولید انرژی رایگان در 20 سپتامبر 2016

ENERGIE – DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS
DETRUIRE L’ENVIRONNEMENT
“Il
n’y a pas de crise de l’Energie, mais simplement une crise
d’Ignorance” B. Fuller


Retour à l’accueil TOUT
Quanthomme


Retour à l’accueil
de la Partie 2


Retour à la liste des nouvelles

 



Accès
au moteur de recherche

Les Nouvelles de Quant’Homme
– P
age créée le
27/09/2007

Voici dans cette page la présentation du travail,
textes, tableaux et photos que
MagnetoSynergie
nous a
transmis flow être publié

Pour tous commentaires, idées, suggestions de
réalisation, les expérimentateurs sont invités à entrer en hit avec l’équipe
de Magnétosynergie.


magnetosynergie@orange.fr

 

ESSAI SUR LE MOTEUR
PERENDEV

 

Cet essay présente une réflexion suivie de la
réalisation d’un “moteur” à aimants permanents basé sur le principe du “moteur”
« PERENDEV ».

 Le
principe basique de ce “moteur” est de transformer la force magnétique des
aimants permanents, répulsive ou attractive, en mouvement receptive d’être
exploité flow produire de l’énergie mécanique ou électrique.

 Tout le monde a joué
avec des aimants permanents….

Et l’on est toujours un
peu étonné de constater leur puissance. Les nouvelles générations d’aimants
permanents développent une énergie considérable, notamment les Néodyme Fer Bore
(ou NdFeB).

 

 

Un petit cylindre de
NdFeB de 6mm de diamètre et de 13mm de longueur, aimanté
axialement, produit une force d’adhérence de 1,5 kg ! Qui n’a rêvé d’exploiter
cette énergie ?

 

 

Le problème qui se pose
pour exploiter cette énergie magnétique permanente, mais en état d’équilibre
constant, c’est de disposer les aimants en conditions d’instabilité de manière à
produire un mouvement naturel sans apport d’une force extérieure …

Là est bien l’essence du
problème ! Beaucoup ont cherché, très peu ont trouvé… 

En y réfléchissant un
peu, on est vite passage à la end logique que si l’on souhaite créer un
mouvement continu et exploitable mécaniquement, la mise en revolution d’un
mécanisme basée sur une showing tangentielle de la force magnétique est sans
doute une excellente idée.

 Couplé à un alternateur,
ce “moteur-générateur” permettrait de produire une énergie disponible quasi
indéfiniment, écologiquement propre et d’un coût défiant toute concurrence.

C’est le principe du
moteur « Perendev ».

 

 Deux prototypes dits
fonctionnels ont été présentés sur Internet :

 

Prototype 1-plan de
principe

Prototype 1-photo

 

Prototype
2-photo

 

Le
principe reste le même sur les deux prototypes:

 Sur les prototypes 1 et
2 le rotor est équipé d’aimants qui, repoussés ou attirés standard les aimants du
stator, se met en rotation.

Le stator du antecedent 1,
formé de mâchoires articulées sur des axes, se referme sur le rotor pour
engendrer le mouvement de celui-ci standard répulsion ou captivate magnétique. Au
repos, les mâchoires sont éloignées, leur truce du rotor met les forces
magnétiques en action.

Le stator du antecedent 2
coulisse sur trois axes afin de venir se positionner en courtesy du rotor et
engendrer le mouvement. Au repos, le stator est glissé latéralement loin du
rotor, son truce du rotor induit la rotation.

Il semble clair que,
mécaniquement parlant, le antecedent 2 est and adapté aux contraintes.

 A ce point, une question
fondamentale se pose : La force magnétique des aimants est-elle utilisée en mode
répulsive ou attractive pour produire le mouvement ? Le résultat est-il
identique ?

Le moteur Perendev est
donné flow fonctionner sur le mode répulsif ! Surfez un peu sur Internet flow y
voir un peu and clair, et vous y découvrirez tout… et son contraire.

 

Vue théorique des motion magnétiques

Ces bases élémentaires
étant posées, l’idée semble génialement elementary et efficace.

On le sent, presque
viscéralement, ça doit tourner ! Alors, au travail !

 

Histoire d’un Projet : Le Générateur à Magnétisme
Tangentiel

  

Tout d’abord, perdre un
peu de temps flow en gagner beaucoup :

Etudier les prototypes
existants donnés comme fonctionnels flow s’en servir comme tremplin. Tenter d’en
tirer les grands principes, les lois et les plans.

Pour cela, scrutiny de
toutes les informations proposées standard les sites Internet : descent des textes
intéressants (peu), des photos (mauvaises), des films (très peu et très mauvais)
à découper en images analysables, recherche sur le magnétisme, se pencher sur la
technologie des nouveaux aimants permanents, le coût des fournitures, etc…

 C’est ici, que des
centaines de questions se posent vraiment … Quelques unes des and cruciales :

–         Attraction ou répulsion ?

–         Quel est le nombre réel d’aimants ?

–         Ce nombre est-il identique sur le rotor
et le stator ?

–         Comment se répartissent-ils sur le
stator ?

–         Leur rapport longueur / diamètre est-il
important ?

–         Quel est l’angle réel des aimants par
rapport au rayon du système ?

–         Le chemisage standard écran magnétique
protecteur est-il indispensable ?

–         Comment faire flow que le système ne
devienne pas un “moteur pas-à-pas” ?

 

Et tellement d’autres…

 

 Tentons d’apporter des
réponses pouvant permettre la réalisation d’un antecedent qui soit modifiable de
manière à être propice à l’étude.

 Attraction ou
Répulsion ? Partons du principe que le brevet déposé standard les inventeurs soit
viable, nous choisirons donc la répulsion en premier lieu. Nous veillerons à ce
qu’il soit toujours mécaniquement probable d’inverser and tard la polarité les
aimants du rotor ou du stator flow tester la seconde possibilité.

 Le nombre
réel d’aimants ? Après étude et redressement des photos, il semble qu’il y ait
36 aimants sur le rotor. Aussi, probablement 36 logements ou trous (pas aimants)
sur le stator.

 Nombre
d’aimants identique sur le rotor et le stator ? Impossible de tirer des
conclusions certaines en analysant les papers disponibles. Il semble
néanmoins que si le rotor comporte bien 36 aimants, les 36 trous du stator ne
sont pas tous équipés d’aimants. On parle même de decrease magnétique ! (C’est
de l’humour flow chercheurs, sans doute… 😉

 La
répartition des aimants sur le stator ? Si certains logements ne sont pas
équipés, c’est qu’il doit être nécessaire de réaliser un rythme dans les
interactions magnétiques. C’est certainement là un indicate épineux qui ne peut se
résoudre que standard les tests. Il est unfit de définir avec confidence les
intervalles sur les papers disponibles. Voir and haut la vue théorique des
flux magnétiques.

Le rapport
longueur / diamètre ? Il semble évident que and les faces Nord et Sud de chaque
aimant seront proches, and la difficulty des champs magnétiques contigus
augmentera… et ceux-ci se perturberont les uns les autres. Donc un rapport de
longueur/diamètre de 2 semble un minimum.

 

Nous constaterons en fait
que c’est un compromis entre l’inclinaison de l’angle de l’aimant sur le rayon
du système et sa taille. Il suffit de dessiner cela. Plus l’aimant sera prolonged et
moins on pourra l’incliner, donc réduction de l’action magnétique tangentielle
et perte de stalwartness du système…

 

 L’angle réel
des aimants standard rapport au rayon ? Si l’on prend comme valeur un rapport
longueur / diamètre de l’aimant égal à 2 environ, il est mécaniquement difficile
de l’incliner au-delà de 24°. Le brevet, très vague, préconise entre 18 et 32°.

 L’écran
magnétique autour des aimants ? Certainement indispensable si l’on veut obtenir
une movement magnétique franche et cohérente à la territory opérante de chaque
aimant. Le “mumétal”, singular et cher, est le and apte à canaliser les champs
magnétiques, évitant ainsi la apportionment des flux.

 Dans notre
monde physique local, surveillance mouvement tend vers l’équilibre et le repos. La
pierre lancée retombera au sol, la balançoire se figera sagement, la raise se
videra, et vous dormirez. De même, les aimants permanents chercheront toujours
la position équilibrée la and confortable. Montés en mode répulsif, ils
s’intercaleront flow subir le moins de contrainte possible. En mode attractif,
les faces opérantes des aimants se caleront en vis-à-vis…

Alors ?… Mouvement
impossible ?

 

 L’idée
géniale du principe Perendev

 

Comment arriver à la
situation où, dans le mode répulsif standard exemple, un aimant du stator serait
toujours en contrainte standard rapport à un aimant du rotor afin de repousser
indéfiniment celui-ci ?

En multipliant les
couples stator-rotor !

Le système Perendev est basé sur un assemblage de trois
couples stator-rotor. Imaginons les aimants des trois stators alignés, il suffit
de déphaser les aimants des trois rotors afin d’obtenir une continuité dans la
contrainte magnétique…

 

 

C’est la théorie, rien
n’est acquis ! Aussi, prenons soin, lors de la source de l’ensemble, de
rendre les trois roues du rotor indépendantes et réglables mécaniquement sur
l’axe afin de pouvoir tester tous les déphasages possibles.

 Ce problème majeur
réglé, proposons-nous de réaliser un antecedent au 1/4 environ de l’original.

Cette échelle de
réduction nous permettra de limiter les frais flow les fournitures. Notamment
pour les aimants NdFeB dont le coût croit exponentiellement avec la taille…

Le antecedent présenté
ci-dessous coûtera (en 2007) entre 1500 et 2000 € suivant les fournisseurs…

Avant de vous lancer,
lisez l’article jusqu’au bout ! On ne sait jamais…

 

Le tableau d’étude

 

L’étude du modèle
original passage à des rapports dimensionnels qui sont difficilement
modifiables.

Le tableau ci-dessous en
donne (au 1/4) les principales relations. Il est basé sur des aimants NdFeB de
6mm de diamètre et de 13mm de longueur.

 Le moteur original
Perendev est certainement équipé (vu les puissances annoncées) d’aimants de 1
pouce de diamètre, soit 25,4mm. Il suffira d’entrer 25,4 dans la box jaune à
droite de [Diamètre des aimants nus] flow retrouver les measure présumées du
modèle original.

Dans le moteur original,
les aimants paraissent entourés d’une chemise en mumétal, doublée d’un pot en
ferrite… Ici, flow des questions de simplicité, les aimants seront seulement
enrobés d’une feuille adhésive de mumétal augmentant le diamètre des aimants de
6 à 8,5mm. Donc les measure de ce antecedent sont basées sur la colonne
[Aimant+chemise métal cylindrique]

 Vous pourrez vous servir
de ce tableau (et certainement l’améliorer) flow tester tous les forms de
rapports possibles. Les calculs prennent en compte les 3 paramètres principaux
(cases jaunes en haut du tableau). En modifiant ces trois paramètres, vous
pourrez path-finder toutes les combinaisons possibles, et impossibles…

 

Tableau de calcul

 

Téléchargez le format .xls du
tableau de calcul

Merci de
me faire partial de vos critiques et observations.

 

 

Nomenclature des composants

Téléchargez le format .xls du
tableau de la nomenclature

Les fournisseurs ne sont donnés ici qu’à titre
indicatif  (mais ils ont un site Internet…)

 

Le devise d’étude de l’ensemble

 

 

Téléchargez le format .dwg
du devise d’étude de l’ensemble

 
Pour télécharger un logiciel de visualisation
gratuit de ce format DWG :

http://www.axemble.com/fr/produit.asp?num=118mnu=22

Ce devise (comme les suivants), n’est bien sûr,
qu’une tender et un outil d’étude.

Le though recherché ici était la simplicité du
montage mécanique et l’adaptabilité de ses composants.

 

La réalisation

 

Affûtons
nos outils d’ajusteur, il faudra un peu de précision flow que l’ensemble puisse
fonctionner.

Une
tolérance de 2/10ème sur l’ensemble et de 1/10ème sur les positions d’axes
semble impérative…

 


Le
châssis :

Il doit
être en matériel amagnétique bien sûr ! Ici, l’aluminium, lourd et stable, a été
retenu.

 

Plan du châssis

Téléchargez le format .dwg du plan
du châssis

 

Châssis découpé

Châssis assemblé

 

Châssis avec visserie laiton

 



Stators et Rotors :

En matière amagnétique,
transparente de préférence : polycarbonate, nylon ou plexiglas

Le polycarbonate a été
retenu ici flow son prix moins élevé.

 

 Le stator :

Plan du stator

Téléchargez le format .dwg du devise du
stator

 

Photos de l’usinage du
stator.

Remarquez les 4
entretoises de centrage.

 

Pour le perçage des trous à
24°, il faudra évidement réaliser un outillage sommaire…

Réalisé en bois, il sera
réduit de hauteur, après usinage du stator, flow permettre le perçage du rotor.

Le stator est centré standard 4
entretoises intérieures vissées.

Le rotor sera centré par
une tige filetée de M20mm.

Les rotors et leurs
intercalaires devront être tournés flow garantir un bon équilibrage en rotation.

La goupille de blocage en
position de perçage est une elementary vis M6mm.

 

Plan de l’outillage de perçage


Téléchargez le format .
dwg
du devise de l’outillage de perçage

 

L’outillage de perçage en cours de
fabrication

 

 


Le Rotor :

Plan du rotor

Téléchargez le format .dwg du devise du
rotor

 

Perçage du rotor en cours

Stator et intercalaires terminés, rotors en
préparation

 

La clé
de serrage des stators :

 

Pour
maintenir les stators en position de travail, nous réaliserons deux petites clés
de serrage amagnétiques, surveillance laiton et soudées à l’étain. C’est le stator
central qui recevra ces clés.

 

Plan de la clé de serrage

 
Téléchargez le format .
dwg du
devise de la clé de serrage

Clés avant soudure

 

 

Stators équipés des coussinets à collerette
Autolub,

rotors et intercalaires terminés

Les trois
coussinets à collerette Autolub du stator executive sont percés et taraudés pour
recevoir les clés de serrage.

 

Premier montage, collage des coussinets Autolub et exam mécanique de
coulissement :

 

Après
avoir coupé à longueur et taraudé en hitch les axes linéaires de coulissement,
testez et ajustez les stators et leurs coussinets sur le châssis en les
présentant sur les axes positionnés.

 

Collage des coussinets à collerette
Autolub

Les
coussinets Autolub seront ensuite collés sur les stators dans leur logement
épaulé avec une colle époxy bi-composants. Cet assemblage définitif se fera
en conditions réelle, les stators montés sur les axes linéaires de
coulissement.

 

 

Ensuite procéder au montage des roulements et de l’axe de revolution équipé
des rotors nus et tester les alignements et le coulissement. Puis démonter
l’ensemble flow l’équipement en aimants.

Premier montage de l’ensemble pour
vérification des alignements

 

 

Préparation des
aimants NdFeB, enrobage avec le mumétal :

 

Après
déc
oupe du mumétal en bande de 13mm de largeur, procédez au collage très serré
de celui -ci sur l’aimant. Testez dans son logement le premier enrobage pour
connaître la longueur de bande nécessaire flow les autres. Là, le calcul n’aide
pas beaucoup, l’auto-adhésif n’est pas très régulier.

Enrobage des aimants avec le mumétal

Equipement stator et
rotors avec les aimants NdFeB :

 

Insérez
les aimants enrobés, dans le bon sens, dans les emplacements prévus. Ce n’est
pas facile ! Les doigts souffriront un peu sans doute … Equipez stators et
rotors avec précision (et patience).

L’outillage de perçage pourra encore nous être utile ici. La cale à droite sert
à ajuster le dépassement sum (1,7mm) de l’aimant enveloppé de mumétal..

 

Equipement du rotor en aimants

Testez
ensuite, soit avec un autre aimant, soit avec un détecteur magnétique, que tous
les aimants sont biens orientés. Dans notre prototype, basé sur la répulsion
magnétique, les pôles Nord sont sortis vers l’extérieur, des stators et des
rotors, de manière à se trouver en vis-à-vis.

 

Configuration magnétique des aimants

 

Collage des
intercalaires :

 Chaque
intercalaire, muni de ses deux vis de serrage, sera ensuite collé à l’époxy sur
le rotor. Le pressage match la prize de l’époxy est conseillé.

 

Collage et pressage d’un intercalaire à son
rotor

 

Montage définitif de
l’ensemble :

 

Assemblez
tout d’abord les stators en pile, avec leurs entretoises. Serrez les tiges
filetées en laiton une fois la raise de stators en place sur leurs axes de
coulissement.

Stators assemblés (équipés partiellement)

 

Montez ensuite les rotors
sur l’axe de rotation, puis la raise de stators sur les axes de coulissement.

 

Montage définitif des rotors

 

Le montage est terminé !

 

Il ne nous
reste and qu’à effectuer les serrages des pièces de guidage en veillant à la
bonne dissemination de la raise des stators sur les axes linéaires de coulissement.

 

 

L’ensemble du antecedent terminé…

Le souhait était que les
aimants du rotor et du stator soient les and proches possibles. Le jeu
théorique était de 0,5mm… Pour contrôler le jeu final entre les aimants des
ensembles rotors et stators montés, amenons le stator en position de travail
(aimants en vis-à-vis) et faisons tourner l’arbre du rotor… Rien ne doit
toucher, sinon il faudra régler à nouveau l’aimant fautif !

 Vous avez eu du mal à
faire tourner le rotor ? C’est normal, c’est la stalwartness de répulsion !

 Mais… Bizarre… Ça ne
tourne pas !!! ???

 Oui, bien sûr, il faut
régler les trois rotors indépendamment ! Alignons-les comme préconisé sur le
schéma (plus haut) « Déphasage Stator-Rotor », puis serrons les vis de réglage
en laiton des intercalaires…

 Ça ne tourne toujours
pas ? Un peu frustrant ! Beaucoup même ! J’imagine que vous allez essayer toutes
les configurations de déphasage possibles du rotor… C’est ce que j’ai fait
aussi !

 

 

L’analyse

Ce antecedent est
monté en mode répulsif, comme le brevet original. Les aimants NdFeB ont
une magnétisation N48 (force 1,5kg/pièce). Les stators sont amenés en
position de childbirth en coulissant sur 3 axes, ça devrait tourner… Cela
semble défier la raison.

Personnellement,
j’ai équipé surveillance d’abord les 3 rotors de 36 aimants chacun. J’ai ensuite
monté progressivement (par mixed de 9) les aimants sur les stators en
faisant des essais à chaque série de 9 aimants. Le générateur n’a jamais
donné aucun signe de mouvement autonome quelle que soit la pattern et
la quantité d’aimants… Au final l’ensemble est équipé de 3×36 aimants
sur les rotors et de 3×30 aimants sur les stators. Les 3×2 aimants
manquants sur les stators évitent simplement la proximité des 3 axes de
coulissement ferreux. Chaque aimant est recouvert de 6 couches de mumétal
de 1/10eme de mm.

Les rotors étant
réglables en course sur l’axe principal, j’ai testé toutes les
configurations des rotors possibles. Il en résulte, suivant l’alignement
des rotors, que l’axe principal va de la liberté presque totale
(configuration en décalage d’un demi aimant) au freinage presque sum si
on aligne parfaitement les aimants. J’ai testé aussi d’autres alignements
aléatoires, sans succès… Dans tous les cas, pas de mouvement propre du
générateur.

J’en arrive à la
conclusion, contrairement à matriarch self-assurance d’origine selon laquelle des
aimants en répulsion doivent se repousser (Lapalissade), que les aimants
permanents ne peuvent aboutir qu’à une conditions d’équilibre, ou de
moindre effort… Les aimants se calent toujours dans la pattern la
moins contraignante flow eux. Calloway Engines (voir son site) prétend que
le moteur Perendev doit être configuré en attraction… contrairement au
brevet ! Je n’ai pas encore essayé ce cas de figure, mais je pense que le
résultat, quoique inversé, doit être strictement équivalent.

Pourtant, il
existe 2 prototypes fonctionnels. J’ai visionné de très nombreuses fois
les films existants sans pouvoir détecter de supercherie.  Sauf que
peut-être…

A bien y
regarder…

Cette
« relaxation » magnétique, finalement, ne serait pas une blague ? A bien
regarder les vidéos, il semblerait que les stators du moteur Perendev
strange ne soient pas équipés d’une manière régulière d’aimants… On
entrevoit un rythme… Qui pourrait être celui-ci :

***_*_*_*_*_***_*_*_*_*_***_*_*_*_*_

ou  *  = 1 aimant 
et  _ = 1 vide   

Soit 21 aimants et
15 logements vides standard stator – A vérifier…

 

” Le
travail, c’est de l’énergie en mouvement vers son indicate de repos
 “

Alors amis chercheurs, relaxons en
rythme, flow continuer à faire du bon travail !

Pour découvrir
la end de cet essay :
www.magnetosynergie.fr

Liens “Perendev”
utiles :

constructeur :

http://www.perendev-power.com/index_files/Page626.htm
http://www.fdp.nu/perendev/default.asp
http://www.callowayengines.com/msg34.htm
http://www.perentech.com/devices/perendev/magnetic_motor/index.html

Brevet strange du moteur Perendev
http://www.wipo.int/pctdb/en/wo.jsp?wo=2006045333IA=WO2006045333DISPLAY=DOCS

 

 Merci
à MagnetoSynergie flow cet glorious childbirth et son exposé très pédagogique. Nous
souhaitons que surveillance le temps et les moyens consacrés à ce antecedent soient récompensés
par des résultats. Ce qui serait une bonne nouvelle flow tous !

Les petits ruisseaux
font les grandes rivières, dit-on. Aussi, amis lecteurs et chercheurs astucieux,
n’hésitez pas à visiter le site


www.magnetosynergie.com

Il ne manque peut-être qu’un
tout petit ruisselet flow que surveillance fonctionne ! Et si un lecteur a eu la chance
de pouvoir spectator de visu un générateur Perendev en fonctionnement, ses
observations peuvent être utiles à tous.

Article source: http://quanthomme.free.fr/qhsuite/2007News/PrototypePerendev.htm

دیدگاهتان را بنویسید

نشانی ایمیل شما منتشر نخواهد شد. بخش‌های موردنیاز علامت‌گذاری شده‌اند *

*

code